Aquaplaning : 3 conseils pour limiter les risques
  • 317

Aquaplaning : 3 conseils pour limiter les risques

Encore appelé hydroplaning, l’aquaplaning est le seuil de vitesse à partir duquel le pneu d’une voiture se met à patiner sur la pellicule d’eau. Pour les passionnés de sensations fortes, cela peut paraître grisant, mais en réalité, c’est tout l’inverse. En effet, l’aquaplaning a déjà causé d’innombrables accidents, parfois mortels. Il est donc d’une importance capitale de savoir comment limiter les risques de ce phénomène.

Ayez une parfaite connaissance des causes de l’aquaplaning et du rôle des pneus

Pour limiter les risques d’aquaplaning, vous devez avant tout connaître les causes de ce phénomène. Le premier élément qui favorise les risques d’aquaplaning est la vitesse. Plus cette dernière est élevée, plus le risque d’aquaplaning l’est. Vous devez donc absolument réguler votre vitesse de conduite. Cependant, les phénomènes d’aquaplaning peuvent survenir même à une vitesse relativement basse (50 km/h). C’est la raison pour laquelle il est vivement conseillé d’adapter sa vitesse de conduite en cas de conditions météorologiques particulièrement difficiles.

Ensuite, l’état et le type de pneus sont également des facteurs qui peuvent augmenter les risques d’aquaplaning. Un phénomène d’aquaplaning peut en effet survenir lorsque les pneus ne parviennent plus à évacuer efficacement l’eau présente sur la chaussée.

Enfin, pour réduire les risques d’aquaplaning, vous devez prendre conscience du fait que la quantité d’eau sur la route est un facteur qui favorise ce phénomène. Plus les flaques d’eau présentes sur la route sont profondes, plus les risques d’aquaplaning sont élevés puisque les pneus peuvent facilement perdre contact avec le sol et se mettre à patiner.

aquaplaning voiture

Contrôlez régulièrement l’état de vos pneus

Commencez d’abord par vérifier la profondeur des sculptures. Ce sont simplement des reliefs présents sur la partie du pneu qui est régulièrement en contact avec la route (bande de roulement). Les sculptures doivent avoir une profondeur maximale de 1,6 mm. Pour réussir la vérification de la profondeur des sculptures, servez-vous des témoins d’usure présents dans les rainures principales de vos pneus. Lorsque les sculptures sont au même niveau que les témoins d’usure, vous devez impérativement changer vos pneus.

Une fois que vous avez vérifié le niveau des sculptures, vous devez à présent vérifier l’état du flan de vos pneus. Il ne doit pas comporter des hernies ou des déchirures. Si c’est le cas, le pneu en question est usé et doit être très vite remplacé.

Vous devez également ajuster fréquemment le gonflage de vos pneus. Contrairement à ce que beaucoup de personnes ont tendance à penser, le manque ou le surplus de pression dans les pneus favorise les risques d’aquaplaning. Pour bien ajuster le gonflage de vos pneus, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel compétent. Il possède les équipements adéquats et l’expérience requise pour vérifier et ajuster le gonflage de vos pneus.

Examinez l’état de la route avec attention pour éviter l’aquaplaning

Les routes en mauvais état sont également des facteurs qui peuvent augmenter les risques d’aquaplaning. Vous devez donc absolument éviter autant que faire se peut les routes dégradées ou qui comportent trop de flaques d’eau pendant les saisons pluvieuses.

De plus, par temps de fortes pluies, vous devez respecter les limitations de vitesse, et ce, même si la route est plutôt en bon état. Lorsque vous circulez en ville, ne dépassez jamais 50 km/h. En revanche, sur l’autoroute, la limitation de vitesse est fixée à 110 km/h par temps de pluie.