Occasion : comment éviter d’acheter un véhicule volé ?
  • 1509

Occasion : comment éviter d’acheter un véhicule volé ?

Signes d’une crise persistante ou d’une certaine reconversion vers un mode de vie minimaliste, l’évidence est là : le marché automobile d’occasion reprend des couleurs ces derniers temps. Mais, cette prospérité du marché d’occasion ne manque pas d’éveiller la ruse de certains fraudeurs qui ne cessent d’augmenter en nombre. Pour ne pas vous faire avoir par ces personnes sans scrupule qui profitent de la croissance de ce secteur pour écouler des voitures volées, trouvez ici ces quelques conseils.

Demandez toujours un certificat de non-gage

Victime de son succès, le marché automobile d’occasion devient un domaine de trafic privilégié des voleurs professionnels de voitures. Le chiffre publié par la répression des fraudes en dit long : près d’un véhicule d’occasion vendu sur deux est sujet à la malversation. Même si vous avez un coup de cœur pour un modèle alliant un bon rapport qualité/prix, ne vous précipitez pas trop pour ne pas en payer les frais. Acheter une voiture volée, même si vous ignorez sa provenance, peut vous faire encourir jusqu’à 5 ans de prison et à une lourde amende.

Méfiez-vous toujours, même si tout semble en règle, car les malfaiteurs savent bien cacher leur jeu. Le moyen le plus sûr pour éviter de vous faire berner est d’exiger toujours au vendeur un certificat de non-gage datant de moins de 15 jours. Sinon, vous pourrez faire directement une demande en ligne de certificat de non-gage sur www.certificatnongage.fr, un site dédié à cet effet. Ce document atteste qu’aucune inscription d’opposition dans le système d’immatriculation des véhicules n’a été faite à l’encontre de l’automobile à vendre.

Occasion : comment éviter d'acheter un véhicule volé ?

Occasion : comment éviter d’acheter un véhicule volé ?

Voiture volée : les signes qui ne trompent pas !

Pour tromper les futurs acheteurs, les personnes malveillantes prennent le temps de peaufiner les véhicules volés et de modifier certains éléments avant de les présenter sur le marché de l’occasion. Restez vigilant sur les moindres signes pour ne pas vous faire prendre. Commencez par bien vérifier la conformité des numéros figurant sur le châssis et le compartiment moteur. Ceux-ci devraient également correspondre aux numéros inscrits sur la carte grise.

Jetez également un œil sur la portière où il devrait y avoir l’étiquette du constructeur. En général, les voleurs se débarrassent de ce petit détail pour ne pas se faire tracer. Surtout, ne vous laissez pas tenter par une offre trop alléchante. Si le vendeur n’exige pas le paiement des taxes ou vous demande de lui payer au comptant, mettez-vous en garde ! Il y a anguille sous roche ! Pareillement s’il refuse de vous donner une facture ou si la voiture affiche un très faible kilométrage. Au cas où l’un de ces signes éveillerait votre soupçon, prenez le temps de bien vous renseigner sur le vendeur et sur l’histoire du véhicule. Demandez tous les dossiers relatifs à la voiture. Et pourquoi ne pas mener votre petite enquête auprès de la police ? Enfin, achetez votre voiture d’occasion chez un spécialiste fiable et réputé pour être sûr de votre achat.